Une chambre isolée

Saviez-vous que deux tiers des logements du parc français avaient été construits avant 1974 ? Eh oui, vous avez bien lu, il y a presque 50 ans ! Il n’existait à l’époque aucune réglementation thermique.

De nombreux logements souffrent donc aujourd’hui d’une mauvaise isolation, vecteur d’un mauvais confort thermique et de précarité énergétique. Si vous êtes dans cette situation, il s’agirait d’y remédier ! Et si choisir entre laine de mouton et laine de verre vous laisse de marbre, suivez notre guide pour isoler son logement durablement ! ⬇️

Isoler son logement, c’est important !

Si vous vous demandez pourquoi isoler son logement est essentiel, posez-vous les bonnes questions. Vivre dans une passoire, ça vous dirait ? 🤨

Réduire ses factures d’énergie 

Ne prenez pas cet air surpris ! Nous parlons bien sûr d’une passoire thermique ! 

Un logement mal isolé, c’est avant tout un gouffre financier. Effectuer des travaux durables de rénovation thermique vous permettra de réduire considérablement votre consommation d’énergie. Et qui dit consommation d’énergie moins conséquente, dit facture d’énergie allégée. C’est votre porte-monnaie qui vous remercie ! 💸

Réduire l’impact écologique de son mode de chauffage

Isoler son logement vous permet aussi de réduire considérablement l’empreinte carbone de votre logement et les émissions de gaz à effet de serre entraînées par votre chauffage. Votre consommation d’énergie est en effet tout sauf neutre. Elle a un impact environnemental non négligeable, en particulier si vous avez pour le moment recours au chauffage au fioul, au chauffage au gaz ou au chauffage électrique. En isolant votre logement et en réduisant par là votre consommation énergétique, vous faites donc également un geste pour la planète 🌍 ! On dit oui au développement durable ! 

👆 Si vous souhaitez calculer l’empreinte carbone de votre logement (et on vous y encourage vivement), il vous suffit de suivre notre guide Déterminer l’empreinte carbone de son logement” ! 

Améliorer son confort thermique 

Comme on vous le rappelait dans notre article Chauffer son logement, les bons réflexes à adopter, moins votre logement sera bien isolé, moins votre confort thermique sera bon. 

Imaginons que la température extérieure soit de 0 degré et que chez vous, le thermostat du chauffage soit réglé à 19 degrés pour les pièces de vie, comme le préconise l’ADEME. Si votre logement est bien isolé, votre confort thermique sera optimal. Si votre logement est mal isolé, la température à la surface des murs ne sera que de 12 degrés ! Malgré une consommation d’énergie élevée, vous grelotterez donc en regardant votre film préféré dans votre canapé situé contre le mur ! Il sera donc nécessaire de réaliser des travaux d’isolation durable dans votre logement

Par où commencer pour isoler son logement ? 

Isolation des combles perdus, installation de fenêtres à double vitrage, isolation par l’intérieur des murs … Le champ des possibles en matière de travaux de rénovation énergétique est plus vaste qu’un catalogue Leroy Merlin ! 

Mauvaise isolation : qui sont les coupables  ?

Pas besoin de chercher bien loin pour identifier les grands coupables de la mauvaise isolation des logements. Il s’agit des déperditions thermiques, en d’autres termes des pertes de chaleur dans les bâtiments. 

Ces pertes sont de trois types : 

  • les ponts thermiques, c’est-à-dire des zones de faiblesse dans l’isolation d’un bâtiment ou d’un logement. Les principaux ponts thermiques se situent à la jonction entre la toiture et les murs, entre les murs et les menuiseries, entre le plancher et les murs, à la jonction du balcon et du mur auquel il est rattaché, ou encore au niveau des ossatures et autres points de fixation (ADEME)
  • les parois ;
  • la VMC et les grilles d’aération. En l’absence de ventilation efficace, votre logement présentera un taux d’humidité trop élevé pour vous assurer un bon confort thermique. Soyez particulièrement vigilant·e dans les salles d’eau

Quels travaux de rénovation faut-il privilégier ? 

En toute logique, il vous faut donc privilégier les travaux d’isolation relatifs à ces différents types de pertes de chaleur pour améliorer les performances thermiques de votre logement.

Nous allons donc être tout à fait transparent·e avec vous : non, équiper votre porte d’entrée d’un boudin en forme de teckel pour éviter l’infiltration de l’air froid extérieur ne suffira pas à isoler votre logement durablement. Ouf, il est encore temps de modifier votre liste au père Noël ! 🦌 

Les travaux d’optimisation thermique à réaliser varieront également en fonction de paramètres comme la surface habitable ou le principal matériau de construction de votre logement. On n’isole pas de la même façon une maison en bois et une maison en brique ! 

La qualité des isolants thermiques que vous utiliserez sera aussi déterminante. Entre les laines minérales comme la laine de verre et les isolants biosourcés comme la laine de mouton ou la ouate de cellulose, il est permis de douter ! Prenez le temps de demander conseil et de vous renseigner sur quatre paramètres : 

  • leur coefficient de conductivité thermique
  • leur résistance thermique
  • leur coefficient de transmission thermique 
  • le facteur de transmission solaire. 

L’audit énergétique, votre meilleur allié 

Pour savoir quels travaux d’isolation réaliser, le mieux reste encore de réaliser un audit énergétique

Plus approfondi que le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), ce bilan thermique vous fournira un ensemble de pistes d’optimisation thermique de votre logement. 

Comment financer l’isolation de mon logement ?

Isoler son logement durablement, ça coûte cher. Heureusement, de nombreuses aides financières existent pour financer les travaux de rénovation énergétique des maisons ou appartements. Et comme on l’a vu plus haut,c’est un investissement sur le long terme !

Vous pouvez notamment bénéficier de MaPrimeRénov’. Cette aide née de la fusion du crédit d’impôt transition énergétique et des aides de l’ANAH permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Elle participe également au financement d’installations de chauffage à haute performance énergétique comme les pompes à chaleur ou les chaudières à granulés.

Soyez vigilant·e, vous ne pourrez bénéficier de La Prime Rénov que si vous faites réaliser les travaux par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pour vous renseigner sur les modes de chauffage les plus performants énergétiquement, c’est ici :  

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés