Troisième entreprise du monde en termes de capitalisation boursière, Microsoft émet bien évidemment du CO2 pour faire fonctionner ses activités. En effet, fabriquer un ordinateur portable et des logiciels nécessite de l’énergie. Quelle est l’empreinte carbone de Microsoft ? Quels engagements a pris l’entreprise pour faire baisser son impact environnemental ? ekWateur vous emmène au cœur des processeurs et des serveurs. 😉

Le logo de Microsoft est représenté.

Empreinte carbone de Microsoft : quelles émissions de CO2 ?

Géant de l’informatique, Microsoft a un bilan carbone important. Comme expliqué en janvier 2020 dans un communiqué de presse « Chez Microsoft, nous prévoyons émettre 16 millions de tonnes de carbone cette année, dont 100 000 tonnes de la catégorie 1 et 4 millions de tonnes de la catégorie 2. Les 12 millions de tonnes restantes appartiennent toutes à la catégorie 3 ». 16 millions, c’est plus que la totalité des émissions de CO2 d’un pays comme le Luxembourg (10.547 millions de tonnes CO2 équivalents en 2018).

Pour bien comprendre comment elles se répartissent, il convient de faire un point sur les catégories d’émissions de CO2 :

  • La « catégorie 1 » concerne les émissions directement liées aux activités de Microsoft (production des ordinateurs, livraison de marchandises, etc.)
  • La « catégorie 2 » englobe les rejets de CO2 liés à la production d’énergie qui alimente les entreprises. On peut penser par exemple à la consommation d’électricité ou du chauffage des bureaux ;
  • La « catégorie 3 » est très « vague ». Elle concerne tout le reste des émissions de CO2 (voyages d’affaires, cantine d’entreprise, consommation de papeterie, etc.)

Aujourd’hui, c’est surtout la catégorie 3 qui fait grimper le bilan de Microsoft. Cela paraît logique, car elle comptabilise toute l’énergie nécessaire dans tous les recoins de l’entreprise, de la fabrication des robots industriels à la fabrication des tasses pour la machine à café (et aussi de la machine à café 😉). C’est donc l’un des premiers leviers sur lesquels Microsoft peut agir.

Des objectifs ambitieux

« Aux grands maux, les grands remèdes ». Microsoft ne compte pas laisser les émissions de CO2 s’échapper de ses sites en restant les bras croisés. 😊 Comme l’affirme l’entreprise de Bill Gates « d’ici 2030, Microsoft aura atteint un bilan carbone négatif, et d’ici 2050, nous aurons retiré de l’environnement tout le carbone que nous avons émis de manière directe ou par notre consommation électrique depuis notre fondation en 1975. »

Pour cela, le groupe indique mobiliser un milliard de dollars pour monter un fonds d’innovation pour le climat. Cela devrait lui permettre d’accélérer la recherche dans les nouvelles technologies écologiques.

De manière très concrète, Microsoft a également décidé de s’approvisionner 100% en énergies renouvelables dès 2025. Un choix qui devrait être payant en matière de réduction des émissions. En effet, aujourd’hui le mix énergétique mondial, la production d’électricité, est dominé par le pétrole (33,1%), le charbon (27%) et le gaz naturel (24,2%). Or, 1 kWh d’électricité produit par du pétrole émet 730 g de CO2, 1 060 g pour le charbon et 418 g pour le gaz naturel. À l’inverse, 1 kWh d’électricité hydraulique émet simplement 6 g de CO2.

Enfin, pour engager la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), Microsoft a instauré une taxe carbone interne. Elle applique au sein de sa structure le principe du « pollueur-payeur ». Si les émissions de CO2 sont jugées trop importantes, les divisions responsables devront s’acquitter d’une « amende », probablement prélevée sur leur budget annuel. Ces sommes seront ensuite utilisées pour développer des projets allant dans le sens du développement durable. Si tout le monde ne peut pas investir 1 milliard de dollars pour lutter contre le réchauffement climatique, tout le monde peut faire des petits actes pour réduire son empreinte carbone. Et ça, ça n’a pas de prix 😉. Par où commencer ? On vous propose une petite application disponible sur le Play store et l’Apple Store. Avec le Coach Carbone d’ekWateur, vous découvrirez plein d’écogestes pour diminuer vos émissions de CO2. Facile, non ?

A la découverte de l’empreinte carbone des GAFAM

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés