Pour atteindre les objectifs européens d’un « Green Deal », soit de réduire de plus 50% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, puis de parvenir à la neutralité carbone pour 2050, l’engagement des entreprises est essentiel. De la microentreprise aux GAFA toutes les entreprises peuvent agir à leur échelle pour participer à l’essor d’une économie éthique et responsable. Pour vous aider à bien saisir les enjeux liés au secteur privé, ekWateur a « entrepris » de faire un point sur l’empreinte carbone des entreprises. 😉

Photo d'une réunion. Quatre personnes échangent sur des chiffres écrits sur une feuille au centre de l'image. Trois personnes possèdent un stylo dans le main droite tandis que la personne à droite de l'image tient une tablette.

L’empreinte carbone des entreprises : état des lieux

La mise en œuvre de stratégies de réduction de l’empreinte carbone au sein de toutes les entreprises est aujourd’hui indispensable pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre mondiaux. Et chaque structure peut s’engager à sa façon.

Les géants du numérique Google, Apple, Microsoft ou Facebook, visent la neutralité carbone à tous les niveaux de leurs activités pour 2030 grâce aux investissements bas carbone. Google a annoncé avoir compensé les émissions carbone produites par ses activités depuis sa création en 1998, en investissant dans la transition énergétique, notamment dans la création de parcs éoliens et solaires.

Ils font également évoluer les composants et les modes de production de leurs appareils, jusqu’aux déplacements professionnels de leurs salariés.

Ces entreprises cherchent également à sensibiliser les utilisateurs de leurs plateformes : Facebook souhaite mettre en ligne un centre d’information sur le climat et Google va ajouter les émissions de CO2 dans les critères du moteur de recherche de Google Flights.

Un autre géant du numérique, Amazon s’est lui engagé à une neutralité carbone pour 2040 seulement. La raison de ce retard ? Son réseau logistique très pollueur. Pour y remédier, l’entreprise a annoncé avoir commandé 100.000 camions électriques et ainsi réduire l’impact carbone de ses livraisons.

D’après l’ONG CDP, le secteur des matériaux en Europe est également à la traîne, puisque le secteur ne représente encore qu’une part très faible des investissement bas carbone en Europe : « Les sociétés du ciment, de la chimie, des mines et de la sidérurgie doivent développer des technologies disruptives pour se décarboner » explique le rapport de CDP.

Chacun ses moyens et chacun son rythme, l’important c’est avant tout de s’organiser pour réduire son empreinte carbone !

Calculer l’empreinte carbone de ses locaux, c’est possible 

Si la France est le troisième plus gros pollueur en CO2 d’Europe après l’Allemagne et l’Italie, les entreprises tricolores, en revanche, font partie des meilleures élèves européens en matière d’investissements bas carbone puisque un quart des entreprises classées « A » par l’ONG CDP sont françaises, L’Oréal et Danone en tête.

Il n’y a pas que les grandes entreprises qui ont leur part à prendre dans la réduction de l’empreinte carbone. Les TPE, PME, les producteurs, les fabricants et les commerçants ont tous une responsabilité sociale et énergétique en matière d’empreinte carbone.

Aujourd’hui s’engager pour réduire l’empreinte carbone de son entreprise c’est : 

  • S’inscrire dans une éthique planétaire de respect de l’environnement
  • Participer à créer une économie plus responsable et solidaire
  • Réduire sa facture énergétique et donc ses dépenses !

Pour cela, trois étapes :

  1. Réaliser un bilan carbone des activités de l’entreprise (la réalisation d’un bilan GES réglementaire est d’ailleurs obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés) ;
  2. Mettre en place des objectifs et des stratégies adaptées pour réduire les émissions de CO2 ;
  3. Compenser les émissions de GES de l’entreprise par des investissements bas carbone pour atteindre la neutralité carbone.

Les stratégies d’entreprise pour réduire son empreinte carbone

Quel que soit la taille de son entreprise, de ses locaux, le nombre de salariés et les activités réalisées, toutes les organisations de travail ont le pouvoir d’agir pour réduire leurs émissions de carbone.

Pour cela il faut adopter une stratégie compatible avec les besoins de l’entreprise à tous les niveaux de la chaîne de production et impliquer tous les collaborateurs dans la démarche.

Ainsi, pour réduire les émissions de CO2 des activités de l’entreprise à tous les niveaux, il est possible :

  • D’optimiser les systèmes de production, transport, stockage, et distribution ;
  • D’opter pour des sources d’énergies renouvelables pour ses locaux et financer des producteurs d’énergie verte, plutôt que les énergies fossiles (fioul, gaz naturel, charbon, etc.) ;
  • Diminuer la consommation énergétique de l’entreprise : opter pour des ampoules basse consommation, éteindre les lumières grâce à des détecteurs automatiques, réduire sa consommation de chauffage et de climatisation grâce à un programmateur ;
  • Proposer le télétravail et les visioconférences dès que possible pour limiter les déplacements inutiles ;
  • S’engager dans la compensation carbone : participer à des programmes de reforestation ou de préservation d’écosystèmes naturels, ou encore faire des investissements qui s’inscrivent dans la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) de la Loi Énergétique pour la croissance verte.

En outre, vous pouvez fédérer les collaborateurs et collaboratrices de votre entreprise autour de l’objectif de réduction du bilan carbone collectif. Cela passe par des actions comme :

  • Promouvoir les petits gestes quotidiens : éteindre les appareils électriques et électroniques à la fin de la journée, limiter les impressions, nettoyer sa boîte mails, stocker les données sur des disques durs plutôt que dans le cloud, utiliser une vraie tasse à la machine à café ;
  • Encourager le covoiturage entre salarié.es et renforcer le lien social au sein des équipes ;
  • Instaurer des groupes de travail sur le sujet de l’empreinte carbone de l’entreprise.

La lutte contre le changement climatique, c’est faisable en entreprise mais c’est aussi faisable à échelle individuelle. Vous souhaitez découvrir quels sont vos facteurs d’émissions de GES ? Pour cela ekWateur vous a concocté un outil du tonnerre : le Coach Carbone ! En quelques clics vous pourrez faire un bilan d’émissions et savoir comment les diminuer. On n’arrête pas le progrès ! 😉

En savoir plus

©2021 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés