Pour ralentir le réchauffement climatique il faut absolument réduire les émissions de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone (CO2). Et s’il est vrai que les entreprises et les industries sont des grosses consommatrices d’énergie il faut admettre que nos modes de vies y contribuent également très largement. Alors une fois que nous avons calculé notre empreinte carbone, comment la réduire ? ekWateur vous donne quelques pistes. Vous allez voir, ça n’a rien de compliqué ! 😉

Une main gauche broie une bouteille en plastique

Réduire son empreinte carbone : cela passe par l’alimentation

Selon WWF, 25 à 30% de l’empreinte carbone française provient de notre consommation de nourriture et particulièrement de l’élevage. En cause ? La chaîne de production et de distribution de la viande ainsi que les monocultures de soja destinées à nourrir le bétail.

Alors que les forêts permettent de réduire cette empreinte carbone, la production de viande est responsable de 80% de la déforestation dans le monde. Ces cultures intensives fragilisent les sols, provoquant en plus la destruction des écosystèmes naturels et entraînant la disparition des espèces (végétaux, insectes, animaux).

Alors, comment faire pour réduire son impact carbone à table ?

Tout d’abord, il faut diminuer fortement sa consommation animale en la remplaçant par des protéines végétales : c’est meilleur pour notre santé et celle de la planète. Et en plus c’est très facile et délicieux pour faire le plein d’énergie. Vous pourrez même faire du composte pour vos plantations avec vos déchets organiques. Alors, comme nouveau mot d’ordre, « plus de tarte tatin de carottes 😋 et moins d’endives au jambon 😖 » (on en profite pour rappeler que ce plat a d’ailleurs été interdit par la convention des droits de l’enfance !).

Ensuite, il faut avant tout consommer local : moins de transports et de conservation au frais, ça permet déjà de limiter drastiquement les émissions de dioxyde de carbone. En plus, ça favorise l’économie locale et la pérennité des exploitations des petits producteurs de fruits et légumes et de céréales.

Les énergies renouvelables : réduire son bilan carbone individuel

La consommation d’électricité et de chauffage des ménages est un autre des trois principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre en France.

La diminution de l’empreinte écologique passe donc nécessairement par notre façon de produire et de consommer l’énergie.

Quelles actions pour réduire son empreinte carbone et diminuer ses rejets de gaz à effet de serre à la maison ? Opter pour de l’énergie renouvelable, c’est-à-dire issue de ressources énergétiques inépuisables à l’échelle du temps humain comme l’eau, le vent ou le soleil. Elles émettent en moyenne 30 fois moins de GES que les énergies fossiles. C’est une super idée de compensation carbone !

Preuve à l’appui, ce tableau comparatif issu des données de l’Ademe.

Tableau comparatif du taux de CO2 contenu par kWh produit, selon le type d’énergie utilisé (Ademe)  
Hydraulique 6 g de CO2/kWh
Nucléaire6 g de CO2/kWh
Eolienne terrestre7 g de CO2/kWh
Photovoltaïque55 g de CO2/kWh
Gaz 418 g de CO2/kWh
Fioul 730 g de CO2/kWh
Charbon 1060 g de CO2/kWh

Bon à savoir : Les émissions de CO2 dans l’air du nucléaire sont très faibles, il participe donc à réduire les gaz à effet de serre, mais ses déchets sont radioactifs pendant des milliers d’années car ils sont indestructibles ! On avouera qu’il y a mieux comme alternative aux énergies fossiles.

Adopter des habitudes de mobilité douce

Savez-vous qui émet la plus grande partie des GES en France ? Les entreprises ? Le numérique ? Le bâtiment ?

La palme du principal facteur d’émissions de gaz à effet de serre françaises revient au secteur des transports ! Et la voiture en particulier, qui génère la moitié de ces émissions de GES ! En effet, 10 km en voiture c’est 2 kg de CO2 rejetés dans l’air !

Pour vous donner une idée des moyens de locomotion à utiliser pour lutter contre le changement climatique, voici un petit tableau.

Tableau comparatif du bilan carbone des moyens de transports en fonction du taux de CO2 émis pour 10 km parcourus (Ecolab Ademe)  
en vélo ou en trottinette électrique20 g
en tramway ou métro25 g
en RER ou  transilien48 g
en voiture électrique198 g
en TER248 g
en scooter616 g
en bus thermique1 kg
en moto1.7 kg
en voiture2 kg

Pour réduire son empreinte carbone quotidiennement, il faut donc adopter des modes de transport alternatifs le plus souvent possible. Comment diminuer ses émissions de CO2 liées aux transports ? Voici quelques pistes (cyclables 😉) :

  • Favoriser l’exercice physique dès que possible : opter pour le vélo bien sûr, qu’on soit plutôt VTT, électrique ou vélo en libre-service, mais aussi la marche, la trottinette, le skate, le longboard
  • Privilégier les transports en commun en ville : bus, cars, trains, tramways, métros. Il y en a pour tous les goûts. Cela ravira les plus ferrovipathes* d’entre vous !
  • Adopter le réflexe du covoiturage pour les trajets quotidiens et pour les vacances !

Et pour ceux et celles qui ne peuvent pas se déplacer autrement, en milieu rural notamment, une solution existe : les plateformes de covoiturage spécialisées. Elle se chargent de mettre en relation les particuliers pour partager leur trajets quotidiens. Aller au bureau avec ses collègues par exemple ! La plupart de ces plateformes ne prennent aucune commission. C’est rentable financièrement et écologiquement ! En effet, plus on est plus on réduit les émissions de carbone liées au trajet. C’est l’occasion de refaire le monde avec les covoituré.es. Qui sait, de ces folles discussions naitront peut-être l’aspirateur à CO2 ou les avions neutres en carbone… Autant de solutions pour améliorer notre impact écologique ! 😉

Au vu de tout cela, chacun.e peut adapter ses habitudes de consommation énergétique, son alimentation et les façons de se déplacer pour maîtriser son empreinte carbone. Agir à son échelle contre le réchauffement climatique, c’est facile. Et si vous aimez relever des défis, sachez qu’on en a plein pour réduire votre émission de CO2 ou faire de la compensation carbone. Pour en savoir plus, on vous donne un premier défi : télécharger le Coach Carbone d’ekWateur ! Alors cap ou pas cap ?

En savoir plus

©2021 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés