Un poêle à bois pour chauffer son logement

Aaaah, l’automne, les arbres qui se parent de couleurs rouges et orangées, la douce brise qui annonce les longues soirées d’hiver et…. la mise en route du chauffage ! Eh oui, ça caille ! ❄️ Le chauffage représente pas moins de 66% des consommations énergétiques des foyers (selon l’ADEME).

À quelle température chauffer son logement, quel mode de chauffage privilégier, comment réaliser des économies d’énergie et faire baisser sa facture de chauffage ?

Attachez vos ceintures, on vous dévoile tout ! 

À quelle température chauffer son logement ?

First thing first, posons-nous les bonnes questions. Quelle est la température idéale à laquelle chauffer son logement

L’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie (ADEME) a émis des recommandations très claires à ce sujet (Comment mieux se chauffer) : 

  • dans les pièces à vivre comme le salon et la salle à manger, réglez le chauffage entre 19 et 21 degrés ;
  • dans les chambres, évitez de surchauffer, et réglez la température à 17 degrés. Cela vous permettra d’une part de faire des économies d’énergie, mais aussi de mieux dormir ! C’est aussi la température idéale pour vous réchauffer en vous emmitouflant sous un plaid bien chaud ;
  • enfin, si vous voulez éviter la chair de poule lorsque vous entrez dans votre douche, vous pouvez chauffer votre salle de bain autour de 22 degrés. Chauffez-la bien sûr uniquement lorsque vous vous en servez. À quoi bon chauffer une pièce inutilisée la majeure partie de la journée ?

Et comme on pense à tout 😉, on vous indique différents équipements qui peuvent vous aider à régler la température de consigne dans chaque pièce. Vous pouvez notamment installer des robinets thermostatiques ou encore un thermostat d’ambiance. Pour les grandes maisons, ou pour les maisons à étages, vous pouvez également opter pour une sonde extérieure. Rattachée à votre chaudière, elle lui permet de réguler son fonctionnement en accord avec les températures extérieures et de se mettre en route avant que la maison ne se refroidisse. 

Ces dispositifs permettent de réduire votre consommation énergétique liée au chauffage de votre logement 5 à 15% ! Et de manière générale, baisser le chauffage d’un degré permet également de réduire sa consommation d’énergie de 7% ! Alors on évite de surchauffer, pour le bien de la planète et de votre porte-monnaie ! 🌍💸

Quel mode de chauffage privilégier pour son logement ?

Quel système de chauffage choisir pour chauffer son logement ? Entre le chauffage au gaz, le chauffage électrique, le chauffage au bois ou encore le chauffage aux granulés, il y a de quoi avoir le tournis ! 

Quelles sont les installations de chauffage avec la meilleure performance énergétique ?

Pour faire votre choix parmi l’ensemble des appareils de chauffage disponibles sur le marché, il faut avant tout tenir compte de leur efficacité énergétique. Il faut aussi bien sûr tenir compte des spécificités de votre habitation. Si des radiateurs électriques peuvent par exemple être appropriés au chauffage d’appoint d’un studio dépendant d’un chauffage collectif, ils seront bien moins efficaces en guise de chauffage central d’une maison de plusieurs étages !

Parmi les installations de chauffage classiques, les chaudières à gaz présentent de très bonnes performances énergétiques. Certaines d’entre elles se distinguent particulièrement, comme la chaudière pulsatoire, la chaudière à micro-génération ou encore la chaudière à condensation

Concernant le chauffage électrique, son efficacité varie en fonction des émetteurs de chaleur. Vous pouvez notamment opter pour un plancher chauffant ou pour des radiateurs à inertie. Si le coût d’installation des équipements de chauffage électrique peut paraître attractif, gardez à l’esprit qu’il est coûteux à faire fonctionner, tout particulièrement dans le contexte actuel où le prix du kWh d’électricité flambe plus rapidement qu’une bûche au milieu d’une cheminée. 🔥

Pour départager les différentes installations de chauffage, pensez à vous référer à leur étiquette énergie et à consulter un professionnel certifié RGE

Chauffer son logement grâce aux énergies renouvelables 

Chauffer son logement et produire de l’eau chaude sanitaire tout en limitant son empreinte carbone, c’est possible. Cela implique notamment de s’affranchir des combustibles fossiles comme le gaz naturel ou le fioul. On vous en touchait d’ailleurs déjà deux mots dans notre article Comment réduire son empreinte carbone

Pour chauffer son logement grâce aux énergies renouvelables comme la géothermie ou la biomasse, il existe des systèmes de chauffage comme les pompes à chaleur géothermiques, les pompes à chaleur aérothermiques, les poêles à bois ou les chaudières à granulés de bois. Pour plus d’information sur ces deux modes de chauffage, on ne peut que vous inciter à consulter nos articles spécifiques dédiés au chauffage au bois et au chauffage aux granulés

Au risque de faire fondre vos rêves tels des bonhommes de neige au soleil, on se doit cependant de vous spoiler avant la lecture de ces deux articles : les cheminées, il faut oublier. Loin d’être un type de chauffage durable et responsable, elles possèdent un rendement très faible, d’environ 15%. Elles font alors pâle figure face au rendement des poêles à pellets ou des chaudières à granulés, dont le rendement dépasse les 80% ! Elles génèrent par ailleurs une pollution de l’air dangereuse pour la santé. 

L’énergie solaire peut également être utilisée pour chauffer son logement et produire de l’eau chaude sanitaire, grâce à des équipements comme le chauffe-eau solaire. Selon l’ADEME, les rayonnements du solaire peuvent permettre de couvrir 20 à 50% des besoins en chaleur d’un foyer. Des systèmes combinant pompe à chaleur et chauffage solaire peuvent permettre de couvrir la quasi-totalité des besoins en chauffage de votre maison. De quoi réduire sensiblement votre facture énergétique et votre empreinte carbone

Quelques conseils pour accroître le confort thermique chez vous

Saviez-vous que les deux tiers des Français-es avaient froid dans leur logement même lorsque le chauffage est allumé (selon l’ADEME) ? On parle alors de précarité énergétique.

Contrairement aux idées reçues, accroître son confort thermique, ça ne veut pas seulement dire augmenter la température et chauffer davantage son logement. Bien au contraire ! 

Ce qui cause le manque de confort thermique, ce n’est pas que vous chauffiez votre logement à une température trop basse. C’est la mauvaise isolation du logement. Une maison ou un appartement mal isolés ne retiendra pas la chaleur, et ne permettra alors pas à ses occupant-e-s de bénéficier d’un bon confort thermique. Elle ne permettra pas non plus de réguler correctement le taux d’humidité dans le logement, contrairement à une bonne isolation.

L’exemple des murs mal isolés est édifiant. S’il fait zéro degré dehors et que votre chauffage est réglé à 20 degrés, la surface du mur ne sera en réalité qu’à 12 degrés. Vous ressentirez alors une température de 16 degrés, et aurez donc froid alors même que votre mode de chauffage tournera à plein régime !

Pour accroître votre confort, réaliser des économies d’énergie et faire baisser votre facture de chauffage, il vous faut donc lutter contre les déperditions de chaleur au sein même de votre foyer. De nombreuses aides financières permettent d’aider les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez par exemple bénéficier de La Prime Rénov’ pour financer l’installation de fenêtres en double vitrage, le remplacement de votre VMC ou l’isolation de vos combles. Promis, on vous en dit bientôt plus dans un article dédié ! 🤝

Pour plus d’astuces pour réduire l’empreinte carbone de votre logement, c’est ici : 

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés