Radiateur électrique

En France, près de 30% des maisons individuelles sont équipées d’un mode de chauffage électrique (ADEME). Lorsque le chauffage électrique n’est pas utilisé comme mode de chauffage principal, il est utilisé par les foyers comme chauffage d’appoint. Mais entre les grèves dans les centrales nucléaires, la flambée du prix du kilowattheure et l’essor d’autres types de chauffage comme le chauffage au bois, difficile de savoir quoi faire !

Est-ce toujours une bonne idée de chauffer son logement à l’électricité ? On fait le point avec vous !

Chauffer son logement à l’électricité, une bonne idée ?

En France, près de 30% des maisons individuelles sont équipées d’un mode de chauffage électrique (ADEME). Lorsque le chauffage électrique n’est pas utilisé comme mode de chauffage principal, il est utilisé par les foyers comme chauffage d’appoint. Mais entre les grèves dans les centrales nucléaires, la flambée du prix du kilowattheure et l’essor d’autres types de chauffage comme le chauffage au bois, difficile de savoir quoi faire !  Est-ce toujours une bonne idée de chauffer son logement à l’électricité ? On fait le point avec vous !

Chauffer son logement à l’électricité : un choix écologique ? 

En France, l’électricité provient en grande partie de l’énergie nucléaire, une énergie décarbonée. Cela dit, est-ce pour autant vraiment écologique de chauffer son logement à l’électricité

L’électricité, une énergie finale peu carbonée 

En France, la production d’énergie électrique est assurée à plus de 92% par des sources n’émettant pas de gaz à effet de serre (RTE, Bilan électrique 2021). En dehors de situations jusqu’alors exceptionnelles ou de pics de demande importants lors des vagues de froid, elle est ainsi produite grâce à l’énergie nucléaire (à environ 70%) ou aux énergies renouvelables comme l’énergie hydraulique. Les énergies fossiles comme le fioul, le charbon ou le gaz représentent aujourd’hui moins de 10% du mix électrique français. 

L’électricité est donc une énergie finale peu carbonée, et chauffer son logement à l’électricité peut alors apparaître comme un choix écologique à première vue. Il ne faut toutefois pas oublier que l’énergie nucléaire entraîne la production de déchets nucléaires. Mais c’est un autre débat ! 

Souscrire à une offre d’électricité verte pour chauffer son logement

Pour diminuer l’empreinte carbone de votre consommation d’électricité, vous pouvez souscrire à une offre d’électricité verte pour chauffer votre logement. Aujourd’hui, plusieurs fournisseurs d’énergie en proposent.  

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? 

Une fois l’électricité produite injectée sur le réseau électrique français, il est impossible de déterminer la provenance des électrons. Déjà parce qu’ils sont tous pareils, et ensuite parce qu’ils sont des milliards ! Chercher un électron d’électricité d’origine renouvelable sur le réseau de distribution français, c’est donc un peu comme chercher un brin de foin dans une meule de foin…

Souscrire à une offre d’électricité verte signifie alors que l’équivalent d’un certain pourcentage de votre consommation d’électricité sera réinjecté sur le réseau électrique français sous forme d’électricité renouvelable, issue de l’énergie solaire, de l’énergie hydraulique ou encore de la biomasse ou de la géothermie par exemple. Vous contribuerez donc directement à encourager la transition énergétique grâce à la consommation d’énergie du chauffage de votre logement ! 

Opter pour une offre d’électricité verte, c’est aussi contribuer à accroître le maillage d’emplois en France liés à la transition énergétique. Car ce qui est chouette avec l’électricité verte, c’est qu’elle est non seulement décarbonée mais aussi décentralisée. Il y a certes les immenses parcs éoliens et les barrages de haute montagne, mais il y a aussi des producteurs beaucoup plus petits situés un peu partout en France, donc certainement juste à côté de chez vous ! Et comme pour les fruits et les légumes, moins les kilowattheures (kWh) font de kilomètres et moins on en perd en route !

Le chauffage à l’électricité est un mode de chauffage peu efficace

L’inconvénient principal du chauffage électrique, c’est qu’il est peu efficace. Il existe ainsi d’importantes déperditions liées au transport de l’électricité entre sa production et son utilisation. On parle notamment de pertes en ligne, liées à la dissipation de chaleur par effet Joule au cours du transport de l’électricité le long des câbles. D’autres facteurs comme les conditions climatiques entraînent également des pertes d’électricité.

Selon le Réseau de Transport électrique (RTE), ces pertes représentent 2 à 3% de l’électricité acheminée. Si vous recevez par exemple 100 MW à votre domicile pour répondre aux besoins en chauffage de votre logement à l’électricité, il aura donc fallu produire environ 103 MW d’électricité. 3MW d’énergie auront alors été perdus lors du transport. Ca ne parait rien comme cela, mais à l’échelle de la consommation électrique française, c’est colossal ! 😱 En cela, le chauffage à l’électricité n’est donc pas un choix aussi écologique que cela. 

Heureusement, de nombreuses solutions existent pour limiter ces pertes. Parmi elles, on trouve notamment l’optimisation du chemin parcouru par l’électricité. Il est donc essentiel d’encourager le développement de petites sources d’électricité verte plus locales. Si vous avez bien suivi ce que nous disions juste au-dessus sur les offres d’électricité verte, la boucle est bouclée ! 

Pour réduire au maximum l’impact environnemental et écologique de votre mode de chauffage, vous pouvez aussi vous orienter vers des alternatives au chauffage à l’électricité comme le chauffage aux granulés ou l’installation d’une pompe à chaleur

Quelle installation de chauffage électrique choisir pour son logement ? 

Nous vous en avions déjà touché deux mots dans nos articles dédiés au chauffage au gaz ou encore au chauffage au bois : la clé d’un dispositif de chauffage efficace, c’est sa performance énergétique. Pour augmenter votre confort thermique et réduire la facture de chauffage de votre logement, il vous faut donc opter pour une installation électrique à haute performance énergétique

Bien choisir sa chaudière électrique 

Pour chauffer votre logement à l’électricité vous pouvez opter pour une chaudière électrique, qui est un système de chauffage central. Son fonctionnement est simple : la chaudière chauffe l’eau, qui va ensuite circuler dans des émetteurs de chaleur comme des radiateurs ou un plafond ou un plancher chauffant

Les différents types de chaudières électriques se distinguent par leur puissance de chauffe, leur rendement et leur consommation électrique. 

Les chaudières électriques dites classiques sont les moins chères à l’achat. Elles présentent cependant une performance énergétique limitée. Leur fonctionnement pèsera donc lourd sur votre porte-monnaie, et le chauffage de votre logement ne sera pas très respectueux de la planète !

Notre conseil : s’orienter vers un type de chaudière électrique plus chère à l’achat mais dotée d’une bien meilleure performance énergétique. Vous pouvez par exemple opter pour une chaudière électrique basse-température, une chaudière électrique ionique ou encore une chaudière électrique ionique à induction

Bien choisir ses radiateurs électriques 

Pour chauffer votre logement à l’électricité, vous pouvez également équiper votre logement de radiateurs électriques. Ils peuvent être utilisés comme système de chauffage décentralisé, ou comme chauffage d’appoint, en complément d’une pompe à chaleur ou d’un poêle à bois par exemple. Il en existe différents types, que nous allons maintenant passer en revue. Accrochez-vous bien !  

Les radiateurs électriques les plus connus sont les convecteurs. Bien souvent, ils sont surnommés les grille-pains. Compte-tenu de leur forme, on comprend bien pourquoi. En tout cas, on a connu plus sympathique comme surnom, même pour un mode de chauffage ! Les convecteurs sont les radiateurs électriques les moins chers à l’achat et vont chauffer rapidement. Ils sont aussi les plus énergivores, et sont ceux qui procurent le moins bon confort thermique car ils assèchent l’air ambiant. Un peu comme un grille-pain finalement. 

Il existe aussi des radiateurs à accumulation. Ils accumulent la chaleur la nuit et la restituent au cours de la journée grâce à des briques réfractaires et à une résistance électrique. Si vous avez choisi une offre de fourniture d’électricité avec des heures creuses, il peut donc être intéressant d’en équiper votre logement. Soyez néanmoins vigilant·e sur le dimensionnement de votre dispositif de chauffage électrique, car si vous sous-estimez vos besoins en chauffage, vous devrez attendre la nuit suivante pour que le radiateur accumule de la chaleur. Une sensation aussi désagréable que de ne plus avoir de batterie en plein milieu de la journée ! 📱

Arrivent enfin les radiateurs à inertie, fabriqués dans des matériaux à forte inertie thermique, comme leur nom l’indique ! Ils sont donc généralement constitués de fonte, de pierre de lave ou encore de verre et de céramique. 

Les radiateurs à inertie permettent d’adapter au plus juste votre consommation d’électricité. Ils s’éteignent en effet dès lors que la température à laquelle ils sont programmés est atteinte. Ils sont à la fois économiques, écologiques, et procurent un confort thermique optimal en émettant une chaleur douce. Ils sont donc une option tout à fait satisfaisante pour chauffer son logement à l’électricité

Vous pouvez également opter pour des panneaux rayonnants, qui diffusent la chaleur grâce à une plaque en carbone ou en alliage métallique alimentées par des résistances électriques. Les panneaux rayonnants diffusent la chaleur à grande distance dans la pièce et procurent donc un grand confort thermique. Encore une fois, c’est un choix gagnant pour chauffer votre logement ! (Admirez la rime !)

Radiateurs électriques connectés, la clé d’un chauffage maîtrisé ! 

Après avoir démontré que chauffage et poésie peuvent cohabiter et que nous maîtrisons l’art de la rime avec talent (ou pas), revenons-en à nos moutons.🐑

Vous avez l’habitude de contrôler vos lumières, votre enceinte ou encore votre purificateur d’air depuis votre téléphone ? Alors faites pareil avec vos radiateurs électriques !

De nos jours, de nombreux modèles sont connectés et peuvent être pilotés depuis une simple application. C’est un peu la Rolls-Royce du chauffage électrique ! 🤗 Certains ont même la capacité de régler automatiquement leur température de consigne en fonction de la météo, c’est dire ! Ils peuvent également communiquer entre eux. Si un radiateur détecte par exemple que vous avez ouvert une fenêtre, il sera en mesure d’indiquer aux autres radiateurs de moins chauffer.

Vous l’aurez compris, les radiateurs électriques connectés permettent de chauffer votre logement à l’électricité avec une grande précision. S’ils sont plus chers à l’achat, ils vous permettront donc de réduire considérablement votre facture d’électricité et l’impact environnemental de votre chauffage ! 

Chauffer son logement à l’électricité sans se ruiner : les bons réflexes

Le chauffage électrique est le deuxième mode de chauffage le plus coûteux après le chauffage au fioul (ADEME, Comment mieux se chauffer), avec une facture moyenne de 1726 euros. Une tendance qui ne risque pas de s’inverser compte-tenu de la flambée actuelle du prix du kwh d’électricité ! Pour réaliser des économies d’énergie et réduire votre facture énergétique, suivez le guide ! 

Ne pas négliger l’entretien de votre installation de chauffage électrique 

L’entretien de votre chaudière électrique est essentiel pour garantir son bon fonctionnement et optimiser sa performance énergétique. Bien entretenir votre chaudière électrique vous permettra donc de considérablement réduire votre facture de chauffage. Si vous voulez éviter la panne, faites pour cela appel à un professionnel agréé !

Pour les radiateurs, à vos plumeaux et à votre aspirateur ! Que votre logement soit équipé de radiateurs à inertie ou de “grille-pains, il est essentiel de les épousseter régulièrement. Pensez notamment à bien surveiller la propreté du capteur du thermostat, s’ils en sont équipés. 

Éviter de surchauffer son logement pour ne pas gaspiller d’électricité

Savez-vous à quelle température il est recommandé de chauffer son salon ou sa chambre ?

19 degrés dans le premier cas, et 17 degrés dans le second. (ADEME)

Eh oui, il ne sert à rien de surchauffer votre logement ! Cela n’améliore pas nécessairement votre confort thermique, accroît l’empreinte carbone de votre logement et augmente le montant de votre facture de chauffage. Baisser la température de consigne de 1 degré peut permettre de réduire jusqu’à 7% de sa consommation énergétique

Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur notre article “Chauffer son logement : les bons réflexes à adopter”. 

Réaliser des travaux de rénovation énergétique 

Pour limiter la consommation d’électricité entraînée par les besoins en chauffage de son logement, le mieux est encore de l’isoler davantage !
Certaines aides comme Ma Prime Rénov’ vous permettent de réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût. Promis, on vous concocte bientôt un article là-dessus ! 

Pour continuer à réduire votre empreinte carbone et votre impact environnemental, c’est ici : 

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés