Des granulés pour le chauffage

Vous êtes vous déjà demandé “Si j’étais Charles Ingalls, que ferais-je aujourd’hui ?”

Eh bien nous, on vous le dit : vous auriez passé votre journée à couper du bois pour chauffer votre Petite maison dans la prairie

Pauvre Charles, il n’avait pas la chance de pouvoir se chauffer aux granulés, un mode de chauffage écologique, économique et nécessitant peu d’efforts logistiques et manuels. Les pellets, c’est le feu ! 🔥

Alors si contrairement à Charles, vous souhaitez occuper vos samedis à autre chose qu’à errer dans la forêt en quête de sapins, cet article est fait pour vous !

Comment choisir son équipement à granulés ? 

Si vous souhaitez vous chauffer aux granulés, deux options s’offrent à vous : la chaudière à pellets et le poêle à granulés.

La chaudière à pellets

Pour ne pas vous les peler (😉) cet hiver, optez pour les pellets ! 🥶

La chaudière à pellets peut être utilisée pour l’alimentation en chaleur d’un système de chauffage central. Elle permet également d’obtenir de l’eau chaude sanitaire

Son approvisionnement se fait via une trémie ou un silo de stockage attenant. Vous pouvez donc choisir de vous faire livrer une ou plusieurs fois par an en vrac ou en big bags. C’est quand même plus pratique que de ramener des bûches en brouette en pataugeant dans la neige depuis le fond du jardin pour alimenter un poêle à bois ou une chaudière à bois ! 🪵

Petite astuce ☝️ : l’alimentation en granulés de la chaudière à pellets se faisant de façon autonome, prenez garde à vérifier régulièrement la quantité de combustible restant. Il serait dommage de finir frigorifié, pelotonné dans votre sac vide de pellets parce que votre réserve sera épuisée !

Le poêle à granulés

Seconde option pour vous chauffer aux granulés : le poêle à granulés. 

Contrairement à la chaudière à pellets, il s’agit d’un mode de chauffage d’appoint. Très concrètement, ça signifie qu’il ne peut pas être rattaché à un réseau de tuyaux dans lesquels circulerait un fluide caloporteur

Vous pouvez donc installer un poêle à granulés pour chauffer une partie de votre logement. Il pourra également réchauffer des pièces adjacentes à condition que vous aménagiez un système de soufflerie qui y transportera l’air chaud via des gaines. Les poêles à pellets munis de cette fonction sont  dits « canalisables ». 

☝️ Ne négligez pas le dimensionnement de votre poêle, sous peine de réduire considérablement votre confort thermique. Vous pourrez le déterminer avec le professionnel qui vous l’installera. Gardez bien en tête que pour être éligible aux aides financières, vous devez obligatoirement faire appel à un professionnel certifié RGE.

Bien choisir son équipement de chauffage grâce au label “Flamme Verte”

Pour choisir votre appareil de chauffage, vous pouvez vous fier au label « Flamme Verte ».

Créé en 2000, il certifie que le rendement énergétique et les émissions de monoxyde de carbone et de particules fines de l’équipement de chauffage ont été contrôlés par un laboratoire. 

Le rendement de l’appareil est le reflet de son efficacité énergétique et de ses performances. Plus il est élevé, moins l’appareil consomme de bois, pour une production de chaleur équivalente. Et ça, ça veut dire économies à moyen-terme, consommation plus raisonnable de bois, et donc moindre impact environnemental ! 💶👌

Piloté par le Syndicat des Énergies Renouvelables, le label “Flamme Verte” a permis de faire considérablement évoluer les dispositifs de chauffage disponibles sur le marché. On lui attribue une hausse de 30% des rendements énergétiques en moins de 10 ans et une baisse conséquente des émissions de polluants dans les concentrations de fumées, en comparaison avec des appareils plus anciens ou ne disposant pas du label. Une belle performance pour la planète et pour la qualité de l’air, quand on sait que 28% des particules fines émises dans l’atmosphère sont issues de la combustion du bois dans le secteur résidentiel (CITEPA) ! 

Se chauffer aux granulés : le bon et le moins bon

Comme pour tout mode de chauffage, le chauffage aux granulés présente des avantages et des inconvénients. 

Voyons d’abord le positif

Dans l’équipe, on préfère toujours voir le verre à moitié plein. Ou la trémie à moitié remplie (si vous avez suivi, vous savez de quoi on parle !) 

L’avantage majeur d’une solution de chauffage aux granulés, c’est le coût. Le bois-énergie est l’énergie la moins chère pour les ménages français (ADEME, Comment mieux se chauffer). Ajoutez à cela une haute efficacité énergétique (à condition de bien avoir choisi votre équipement), et l’affaire est dans le sac ! 

Les poêles à granulés classiques ont en effet un rendement supérieur à 85%, et celui des chaudières à granulés avoisine les 90%. Un score bien meilleur que les poêles à bûches classiques qui présentent un rendement variant de 70 à 85%… et incomparable par rapport à une cheminée à foyer ouvert dont le rendement est en moyenne à 15% ! Vous avez bien lu : 15% de rendement, ce qui veut dire 85% de l’énergie qui est fournie par le bois qui part littéralement en fumée !

Le bois-énergie présente également l’immense intérêt d’être une énergie primaire renouvelable facile à utiliser chez soi. Pas besoin de réaliser de lourds travaux pour installer des panneaux solaires ou une pompe à chaleur géothermique !

Il représente d’ailleurs 40% des énergies renouvelables (EnR pour les intimes) utilisées en France (Chiffres clés de l’énergie, édition 2021). Depuis plusieurs années, la modernisation des équipements de chauffage au bois ont en effet dynamisé le secteur du chauffage au bois, notamment au développement des poêles et chaudières à granulés. Une bonne nouvelle pour le  mix énergétique français ! 

Les granulés ont eux aussi leur part d’ombre

Vous l’aurez compris plus haut dans cet article, la pollution de l’air est le gros point noir du chauffage au bois, et donc du chauffage aux granulés. Cependant, plus votre équipement sera performant, et moins la pollution générée sera conséquente. Encore une fois, on choisit de voir le silo à moitié plein en se disant qu’il s’agit d’un désavantage sur lequel chacun·e est capable d’agir via ses choix de consommation ! 

Avant d’opter pour un mode de chauffage aux granulés, assurez-vous également de disposer d’un espace de stockage au sec suffisamment important pour pouvoir entreposer vos réserves de pellets. Cet espace doit qui plus est être accessible facilement. Il serait un peu hasardeux de monter les sacs au grenier ! 

Au secours, comment choisir mes granulés ?

C’est décidé, cet hiver, vous passez aux pellets ! Votre poêle est commandé, il ne vous reste plus qu’à trouver des granulés ! Pour vous éviter de finir comme l’âne de Buridan face à un tel éventail de choix, notre équipe a mené l’enquête pour vous ! 🕵️‍♀️

Mais au fait, c’est quoi un pellet ? 

Parlons sérieusement : à quoi fait-on référence quand on parle de pellet ? Et quelle différence entre un pellet et un granulé ? 

Le travail du bois dans les scieries génère des sous-produits : des coupes de bois, de la sciure ou encore des copeaux de bois. Si les déchets de l’industrie du bois étaient initialement voués à finir à la poubelle, une idée plutôt futée est passée par là. 💡 Ce ne sont certes ni des bûches ni des planches, mais pourquoi ne pas les utiliser pour produire de l’énergie ? Pas bête la guêpe !

Toute cette matière première renouvelable est alors broyée en sciure fine qui est ensuite séchée pour atteindre une humidité maximale de 10%. Une presse compacte ensuite la sciure sous forme de bâtonnets. La pression délivrée est tellement forte qu’elle permet une agglomération de la sciure sans colle et sans liant. Et ainsi naît le granulé de bois ! 👶 Ce nouveau-né est bien souvent désigné par son équivalent anglo-saxon : le pellet. Vous l’aurez compris, il n’y a donc aucune différence entre un pellet et un granulé ! 

Une fois les granulés refroidis après leur petit tour dans la presse, ils sont tamisés afin de les débarrasser des poussières et passent à l’étape de conditionnement. Il est possible de les acheter en sacs ou en vrac. 

Pour se chauffer, tous les granulés ne se valent pas

A ce stade de l’article, une question vous brûle sûrement les lèvres aussi fort qu’un poêle à pellets à haute performance énergétique. Si le procédé de fabrication est similaire pour tous les fabricants de pellets, alors pourquoi une telle différence de prix ? Tout simplement parce que tous les pellets ne se valent pas. Leur qualité impactera d’ailleurs significativement la fréquence de maintenance et de nettoyage de votre appareil de chauffage au bois.

Plusieurs paramètres peuvent varier selon les références, faisant également varier le prix des pellets :

  • la longueur et le diamètre des granulés. Évitez les pellets trop grands, qui risqueraient d’engendrer un blocage de votre poêle ou de votre chaudière. 
  • leur teneur en cendres, qui doit être inférieure à 0,7% et idéalement la plus faible possible ;
  • leur densité en vrac, c’est-à-dire le poids de granulés contenus dans 1m3 ;
  • leur pouvoir calorifique
  • leur degré d’humidité.

Pensez à privilégier les granulés porteurs des logos de labels attestant de leur qualité. On pense ici notamment aux certifications françaises « NF Granulés biocombustibles » et « NF Granulés biocombustibles – Agroalimentaire haute performance », à la certification d’origine allemande « Din plus » et à « EN plus », d’origine européenne.

Ces labels vont notamment vous garantir la nature du produit que vous achetez, son degré d’humidité, la quantité et son pouvoir calorifique

Se chauffer aux granulés sans se ruiner

Se chauffer aux granulés sans faire fondre votre porte-monnaie comme neige devant la cheminée, c’est possible ! 

Nous l’évoquions ci-dessus : le bois-énergie est l’énergie la moins chère pour les ménages. Le prix des pellets est cependant en train de s’envoler, comme celui des autres énergies. Dans ce contexte, ne négligez cependant pas la qualité des pellets que vous achetez. Acheter des pellets de moins bonne qualité entraînerait une hausse globale de votre consommation de pellets… un mauvais calcul pour votre budget et votre empreinte carbone ! 

De la même façon, l’efficacité énergétique de votre dispositif de chauffage sera déterminante sur le prix de votre facture. Ne lésinez donc pas sur l’installation d’équipements très performants. 

Sachez que vous pouvez bénéficier d’aides très conséquentes pour l’achat et l’installation de ces équipements. Dépendant de vos moyens financiers, vous pouvez notamment obtenir un financement de plus de 10.000 euros grâce à MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une chaudière à pellets à très haute performance énergétique. Un coup de pouce non négligeable ! 👍

Si vous êtes actuellement en pleine réflexion sur votre futur mode de chauffage, c’est par ici que ça se passe 

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés