Une femme qui se démaquille les yeux avec un coton démaquillant réutilisable.

Le coton est un incontournable dans une salle de bain 🛁. D’après Consoglobe, une femme en utilise en moyenne 6 par jour pour se démaquiller, soit 180 par mois ou 2 160 cotons par an. Cependant, il faut savoir que le coton a un impact sur l’environnement catastrophique.

En effet, le problème vient de la culture du coton qui nécessite une quantité d’eau et de pesticides importante. C’est pourquoi depuis quelques années le coton démaquillant réutilisable est de plus en plus plébiscité pour ses nombreux avantages.

Envie de sauter le pas ? On vous explique tout ce que vous devez savoir avant d’adopter cette méthode plus respectueuse pour la planète. 🌎

Pourquoi choisir les cotons démaquillants réutilisables ?

Le coton réutilisable est devenu inévitable dans le mode de vie “zéro déchet”. Au même titre que les coton-tige réutilisables ou encore les brosses à dents à tête interchangeable, ces lingettes lavables sont désormais de plus en plus courantes et pour cause ! Découvrez ses avantages.

Un coton démaquillant réutilisable écologique

Se démaquiller est essentiel pour garder une peau saine. Toutefois, il est impossible de négliger l’impact des cotons à usage unique sur l’environnement. Ces disques jetables engendrent en moyenne 2 kg de déchets par an et par personne 🗑️.

De plus, la fabrication même du produit est controversée. En effet, selon le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), la production d’un kilogramme de coton nécessite la consommation de 5 260 litres d’eau 💧. Or, plus de 25 millions de tonnes de coton sont produites chaque année. À vos calculettes ! Eh oui, “les calculs sont pas bons Kevin” (vous avez la ref ? 😉), on vous laisse imaginer les dégâts écologiques que cela implique.

Par ailleurs, comme le rappelle Planetoscope, la culture du coton consomme 24% des pesticides mondialement produits, dont certains classés par l’OMS comme “hautement dangereux” ou « extrêmement dangereux”. La transformation du coton, le blanchiment et la teinture polluent également particulièrement avec l’usage de substances extrêmement toxiques ⚠️.

Le choix d’un coton bio peut être une solution, mais les cultures restent encore trop peu nombreuses dans le monde. Ainsi, le coton démaquillant lavable est une bonne alternative au coton classique, car il peut être réutilisé de nombreuses fois, après un simple passage en machine. Pas encore totalement convaincu-e ? Avec ce qui suit, on est sûr que vous allez vous y mettre 😉.

Un coton démaquillant réutilisable économique

Avez-vous déjà calculé votre budget coton 💶? Non ? Pas de panique, nous allons vous aider. Un paquet de cotons jetables coûte environ entre 60 centimes et 2 euros. Si l’on considère que vous devez acheter un paquet de cotons par mois à 2€, cela revient à 24€ par an.

En comparaison, un disque lavable coûte en moyenne 2€ l’unité et peut être utilisé plus de 300 fois ! On vous l’accorde, généralement on fonctionne avec au moins 10 cotons démaquillants réutilisables, afin de faire un roulement. Par conséquent, il faut compter un budget de 20€ pour un usage qui va largement au-delà d’une année.

Pour encore plus d’économie, vous pouvez les fabriquer vous-même assez facilement avec des matières de récupération. Ainsi, en plus d’être plus écologiques, les lingettes démaquillantes sont sur le long terme bien plus économiques 💰.

Un coton démaquillant réutilisable aux multiples utilisations

Comme les cotons traditionnels, les carrés démaquillants sont multi-usages. Ils peuvent être utilisés pour :

  • se démaquiller
  • se nettoyer le visage
  • rincer une huile démaquillante
  • appliquer une lotion tonique ou encore de l’eau florale
  • désinfecter une plaie
  • enlever du vernis à ongles avec du dissolvant.

Notre conseil : choisissez un coton réutilisable unique pour retirer votre vernis, car le produit a tendance à abîmer le coton.

Quel coton réutilisable choisir ?

Maintenant vient le choix du coton réutilisable. Vous avez sans doute remarqué qu’il en existe de différentes tailles et surtout de différentes matières. Mais, laquelle choisir ? Cela dépend de votre type de peau et des produits que vous avez l’habitude d’utiliser. Pas d’inquiétude, on vous explique.

Le coton démaquillant réutilisable en coton

Matière la plus classique, le coton convient de façon générale à tout type de peau et de démaquillage. Les lingettes en coton sont le plus souvent bi-face avec un côté lisse plutôt doux pour les parties de votre visage les plus sensibles, comme les yeux et un côté plus épais, appelé la partie à bouclettes, qui permet de nettoyer plus en profondeur pour un effet gommage. En cas de peau très sensible, d’autres matières, comme le chanvre ou l’eucalyptus sont à privilégier. Par ailleurs, préférez le coton bio, pour rester dans le “full écolo”.

Le coton démaquillant réutilisable en eucalyptus

L’eucalyptus est la matière la plus douce et écologique sur le marché. Particulièrement recommandée pour les peaux sensibles ou sèches, elle n’agresse pas le visage et peut convenir à toute la famille. Les cotons en eucalyptus, peu absorbants, s’adaptent à tous les démaquillants. En résumé, c’est la matière idéale pour un rituel tout en douceur .

Le coton démaquillant réutilisable en bambou

Le bambou 🎋, plus épais, convient davantage aux peaux mixtes ou à tendance grasse. Très absorbant, il est conseillé de l’utiliser avec des produits épais ou des huiles pour venir à bout de votre maquillage le plus tenace. Néanmoins, c’est la matière la moins écologique, car elle implique une étape de transformation à l’aide d’un solvant non recyclable. C’est pourquoi il est conseillé de choisir des cotons lavables en fibres de bambou et non en viscose. Enfin, au fur et à mesure des utilisations, cette matière peut devenir rugueuse. Pensez à les mettre au sèche-linge pour détendre le matériau de temps en temps.

Le coton démaquillant réutilisable en chanvre

Le chanvre est quasiment identique au coton, mais a l’avantage d’être plus doux et absorbant. Il est parfaitement approprié pour les peaux grasses ou à problèmes. Plus écologique que le coton, il ne s’adapte cependant pas à toutes les lotions et s’utilise en priorité avec une eau micellaire.

Le coton démaquillant réutilisable en microfibre

La microfibre est un tissu ultra absorbant recommandé pour les peaux fragiles. Les cotons en microfibre ont la particularité d’enlever le maquillage uniquement avec de l’eau. Malgré tout, pour nettoyer en profondeur ou retirer du maquillage waterproof, il faut généralement avoir recours à un produit nettoyant.

Comment laver ses cotons démaquillants réutilisables ?

Vous vous demandez désormais sûrement comment entretenir vos cotons démaquillants réutilisables de la meilleure des façons ? Comment les laver et les faire sécher ? On vous détaille les étapes pour avoir des lingettes d’une blancheur qui fait peur !

Tout d’abord, il faut laver ses cotons après chaque utilisation pour éviter la profusion des bactéries. Pour cela, rincez-le à l’eau claire et frottez les éventuelles tâches avec du savon de Marseille ou autres savons 🧼. Laissez-le ensuite sécher en attendant de faire une lessive.

Lorsque vient le moment de faire une machine, placez les cotons démaquillants réutilisables dans un filet de lavage. Ce dernier va permettre de protéger vos disques et de ne pas les perdre ni dans le tambour ni dans vos vêtements.

Concernant le programme de la machine à laver, optez pour un programme à 30 ou 40°C maximum. Pensez à lire les consignes renseignées sur vos cotons lavables afin d’optimiser au mieux le lavage.

Enfin, pour le séchage, rien de plus simple : laissez-les sécher à l’air libre. On oublie le sèche-linge pour éviter qu’ils ne rétrécissent. Toutefois, pour leur redonner un coup d’éclat, il est possible de les faire tremper toute une nuit dans un mélange d’eau tiède, de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc. Le soleil a également un effet blanchissant puissant ☀️.

Ainsi, adopter les cotons démaquillants lavables est un geste simple et utile pour la planète. À bas les disques jetables, vive le réutilisable ! ♻️

Vous voulez en savoir plus sur le zéro déchet ?

©2022 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés