Selon les données de l’Ademe, les ménages français produisent 568 kg de déchets à l’année. Cela représente plus de 1,5 kg de déchets au quotidien. Pourtant, il est très facile de passer au zéro déchet pour diminuer son empreinte carbone. Mais, par où commencer ? ekWateur vous donne ici quelques astuces zéro déchet. Bientôt vous n’aurez plus jamais besoin de descendre les poubelles ! 😉

La photo est un dessin de fleurs, d'une poubelle jaune avec inscrit le logo recyclable dessus. Deux bouteilles d'eau et un sac recyclable y sont également dessinés.

Acheter en vrac : la base du zéro déchet

Pour s’orienter vers un mode de vie zéro déchet, le mieux est de diminuer les emballages. Et pour cela, rien de tel que d’acheter en vrac.

De plus en plus populaires, les boutiques d’alimentation en vrac ont fleuri dans de nombreuses villes françaises. On en trouve aussi de plus en plus en milieux ruraux et également sous la forme de boutiques en ligne. Il s’agit d’une excellente alternative au supermarché. Épicerie, produits d’entretien, fruits et légumes, vinaigre, jus, etc. on y trouve de tout.

Les produits en vrac sont vendus au poids ou au litre. Lorsque vous faites vos courses, vous remplissez directement des bocaux ou des sacs réutilisables. Cela vous permet de doser exactement ce que vous allez consommer. Exit le gaspillage alimentaire !

D’un point de vue de la santé, c’est aussi bien meilleur. En effet, les emballages en plastique ont tendance à se dégrader au contact de produits alimentaires. C’est notamment le cas pour les bouteilles d’eau, de jus ou de soda. Conséquence ? On ingère des petites particules de plastique. Pas top, non ? 🤢

Enfin, côté économies, les boutiques zéro déchet ont du bon. En effet, contrairement aux idées reçues, le prix des produits n’est pas forcément plus élevé qu’en grande surface. Les produits subissent en général assez peu de transformation et ne sont pas emballés. On économise donc :

  • Les coûts liés aux multiples transformations industrielles ;
  • Le montant de l’emballage.

Plus responsable en cuisine

Une fois que les courses sont faites, il va bien falloir passer en cuisine ! Et pour éviter la production de déchets, il est possible de prendre quelques bonnes habitudes.

Composter au maximum

Pour le reste, mettez en place un compost. Vous pourrez y jeter indistinctement, les pelures de fruits et légumes, les coquilles d’œuf, le thé, le marc de café, etc. Pour les chanceux.ses avec un jardin, ce compost pourra servir d’engrais naturel pour les plantes !

Si vous vivez en appartement en revanche, il faudra opter pour du lombricompostage. Il s’agit de faire traiter vos déchets par des petits asticots qui se chargeront de grignoter les restes. Rassurez-vous, c’est sans odeur et cela vous permet de limiter franchement vos déchets ménagers.

La vaisselle zéro déchet

Enfin, qui dit cuisine, dit vaisselle. Et si vous n’avez pas de lave-vaisselle, il existe des astuces très simples pour opter pour un nettoyage « plus propre » 😉. Muni d’une éponge tawashi, faites à base de vieux collants, et d’un savon de vaisselle solide, vous rendrez à votre porcelaine et à vos couverts leur brillance d’antan !

Zéro déchet dans la salle de bain, comment faire ?

La salle de bain est bien souvent le royaume du jetable. Dentifrices, bouteilles de shampooing, gels douche, cotons-tiges, tous ces objets envahissent nos placards et nos baignoires. Et si on optait pour du durable ?

Le shampooing et savon solide 

Pour s’engager dans une démarche zéro déchet, le shampooing solide et les barres de savon sont de véritables alliés. De plus en plus plébiscités, ces produits sont bien souvent fabriqués à partir de composantes naturelles et sans toxicité pour la peau ou le cuir chevelu.

Afin de s’en procurer, deux choix s’offrent à vous :

  • En acheter en ligne, dans des boutiques de cosmétiques spécialisées ou dans des magasins en vrac ; 
  • Fabriquer ses produits zéro déchet DIY (Do it Yourself).

La deuxième solution prend souvent un peu plus de temps mais permet de bien connaître la composition des produits. Résultat ? Vous pouvez obtenir des cosmétiques adaptés à votre épiderme ou vos cheveux.

Bon à savoir : le zéro déchet ne s’arrête pas au shampooing, il est bien évidemment possible de disposer d’un déodorant solide, de dentifrice écologique, etc.

Des produits d’hygiène réutilisables

En outre, il est possible de réduire ses déchets en évitant les produits à usage unique. Cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter de se nettoyer les oreilles ! Mais plutôt qu’un vil cure-oreilles en plastique, vous pouvez vous tourner vers un oriculi en bambou ou en bioplastique. Il s’agit d’un petit bâtonnet avec une boule au bout ou un petit crochet permettant d’aller farfouiller dans les moindres recoins de votre pavillon. 😉 Pour s’équiper, il faudra compter 4 euros. 4 euros pour toute la vie, face à des dizaines et des dizaines de cotons-tiges, avouez que c’est plutôt économique !

Même chose pour les brosses à dents. Vous pouvez opter pour des modèles avec un manche en bambou avec une tête amovible. Lorsque votre brosse aura été utilisé, vous pourrez remplacer simplement la tête.

Enfin, les protections hygiéniques trouvent aussi des alternatives réutilisables. Bien souvent, ces objets sont aussi moins toxiques. En effet, en 2018, l’Anses indiquait que les tampons contenaient des éléments chimiques « préoccupants », comme par exemple du glyphosate ! Face à ce constat un peu plus que « préoccupant », fini les tampons et serviettes jetables. À la place, on peut opter pour la cup menstruelle ou des serviettes hygiéniques lavables en coton bio. Plus vertes et moins dangereuses, et surtout bien plus économiques sur le long terme. 😊

Nettoyer, balayer, astiquer : objectif zéro déchet

Enfin, le ménage peut lui aussi faire l’objet d’une prise de conscience. Au lieu de multiplier les produits chimiques, on s’arme de quatre produits phares :

  • Le vinaigre blanc ;
  • Le savon de Marseille ;
  • Le savon noir ;
  • Le bicarbonate de soude.

Pour une touche d’odeur agréable, on peut y ajouter en bonus quelques gouttes d’huiles essentielles. Ces éléments sont la base de tous les produits ménagers DIY que l’on peut faire. Ils vous serviront pour nettoyer les fenêtres, le sol, les murs et toutes les autres surfaces auxquelles vous pouvez avoir affaire chez vous. Résultat ? Un logement plus propre et aussi un gain de place !

En savoir plus

©2021 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés