Greenpeace, WWF, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Time for the Planet, etc. En matière d’écologie, toutes ces ONG s’avèrent de plus en plus présentes sur le devant de la scène. Elles militent pour la réduction des gaz à effet de serre mais pas que. Quelles sont les revendications des associations de défense de l’environnement ? Comment sont-elles nées ? Quelles sont leurs missions ? ekWateur vous dit tout sur ces acteurs incontournables de la protection de la nature.

plusieurs mains forment un cœur en se joignant. A l'intérieur de celui-ci se trouve une petite plante verte.

Qu’est-ce qu‘une association de défense de l’environnement ?

Une association de protection de l’environnement est une ONG portée par des valeurs écologiques. Elle œuvre contre le réchauffement climatique en menant des actions centrées sur :

  • Le développement durable (recyclage, tri des déchets, développement des énergies vertes, etc.) ;
  • La lutte contre la déforestation ;
  • La protection de la biodiversité (faune et flore) ;
  • La transition écologique (agricole, énergétique, industrielle, etc.), etc.

En général, ces structures prennent des formes juridiques à but non-lucratif. Il peut s’agir d’associations loi 1901 ou de fondations.

Histoire et présentation des principales ONG environnementales

Les ONG environnementales n’ont pas toujours existé. Elles ont émergé dans les années 1940, suite à la Seconde Guerre Mondiale. En 1948, voit le jour l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Cette création marque le début d’une prise de conscience écologique au niveau international.

Les années 1960 marquent un tournant dans le développement des idées écologiques. Conscients que de nombreuses espèces animales tendent à disparaître en Afrique, les biologistes britanniques Edward Max Nicholson, Sir Julian Huxley, Sir Peter Markham Scott et Guy Mountfort fondent en 1961 le World Wildlife Fund (WWF). Cette association vise à récolter des fonds pour protéger les animaux en voie d’extinction.

Comme l’explique le journal, la Vie des Idées, au même moment, aux Etats-Unis, une nouvelle génération de baby-boomers « farouchement pacifiste et antinucléaire » se forme et « remet en cause le modèle productiviste de leurs parents ».

Dans ce contexte historique, apparaissent alors deux ONG :

  • Friends of the Earth (Les Amis de la Terre) ;
  • Greenpeace.

Ces deux associations environnementales bien connues restent à l’heure actuelle des structures majeures de la lutte contre les changements climatiques. Elles s’internationalisent dans les années 1970 pour aller s’implanter en Europe, et donc en France.

Au fur et à mesure du temps, les revendications écologiques progressent. Cela se traduit par la création de nouvelles organisations qui viennent structurer le paysage associatif français. On peut par exemple penser à :

  • La Fondation Nicolas Hulot pour l’Homme et pour la Nature qui vise à mener des campagnes de sensibilisation et d’information sur les problématiques environnementales ;
  • Le Clan du Néon, une association de lutte contre le gaspillage énergétique, la pollution lumineuse et la publicité ;
  • Zero Waste France, qui veut promouvoir une vie centrée autour du zéro déchet.

La plupart des associations de défense de l’environnement s’appuient sur des salarié.es et un réseau de bénévoles.

Missions des associations de défense de l’environnement

Ces associations peuvent défendre la planète en œuvrant sur de multiples thématiques ou se centrer sur une focale bien précise. En effet, certaines associations vont décider de se spécialiser dans la reforestation, le tri sélectif, etc. Quand d’autres vont faire de la sensibilisation à l’environnement de manière plus globale. Cela dépend des missions définies dans leurs statuts.

En général, elles cherchent à promouvoir l’écologie via des actions :

  • De recherche scientifique : elles mènent des recherches indépendantes ou aux côtés d’acteurs institutionnels (université, laboratoire, etc.) sur des sujets pointus ;
  • D’information et vulgarisation : une fois les recherches effectuées, il faut pouvoir les expliquer au grand public 😉 ;
  • De sensibilisation : cela va de la campagne d’affichage à manifestation devant une centrale nucléaire, par exemple ;
  • Des campagnes de mobilisation : pour récolter des fonds, trouver de nouveau bénévoles (vous êtes de la partie ? 😉) , interpeller la société civile, etc.

Aujourd’hui, elles sont également incontournables dans le champ politique. De nombreuses ONG sont consultées (ou demandent à l’être) au moment de l’élaboration de politiques environnementales. Elles peuvent agir au niveau européen, nationale ou même local. En effet, une mairie souhaitant, par exemple, installer des pistes cyclables ou un jardin partagé a tout intérêt à aller chercher l’expertise des petites associations de terrain. 😊

En savoir plus

©2021 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés