Les hydrofluorocarbures, cela vous parle ? Pas trop ? Laissez-nous vous expliquer. Il s’agit de gaz à effet de serre extrêmement puissants. C’est pourquoi, au niveau international, nous nous sommes engagés à en diminuer la production. Petit zoom sur l’accord mondial pour l’élimination des hydrofluorocarbures (HFC).

La photo présente un porte voix bleu et vert à gauche. A droite, deux bulles avec inscrit "HFC" dans une bulle verte et "Hydro FLuoro Carbure" dans une bulle bleue.

Les hydrofluorocarbures : qu’est-ce que c’est ?

Les hydrofluorocarbures (HFC) sont des éléments chimiques gazeux utilisés comme :

  • Gaz réfrigérants, dans les frigidaires ou les climatiseurs ;
  • Comme des gaz de propulsion dans les aérosols, les extincteurs, etc.

Et ne vous laissez pas duper par leurs propriétés réfrigérantes ! En effet, ce sont de véritables « propulseurs » du changement climatique. En effet, comme le souligne, le journal, le Monde, ils sont « 14 000 fois plus puissants que le CO2 ».

Cela signifie que lorsque l’on émet une tonne de HFC, cela correspond à l’équivalent de 14 000 tonnes de CO2 rejetées dans l’air.

HFC et protocole de Montréal

Malheureusement, l’utilisation des HFC a explosé suite au protocole de Montréal en 1987. Pour information, le protocole de Montréal vise à la suppression des chlorofluorocarbures (CFC), les gaz contenant du chlore responsables de la destruction de la couche d’ozone.  

Les HFC se sont donc placés comme des substituts. Entre 1987 et 2016, leurs émissions auraient augmenté de 10 à 15% par an dans certains pays. En somme, c’est comme si on avait remplacé la peste par le choléra…

Comment expliquer cette explosion ? Simplement parce que la demande en climatiseurs est de plus en plus soutenue. Et oui, plus les températures mondiales grimpent, plus les ménages s’équipent en système de climatisation.

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), en 2018, on comptait environ 1,6 milliard de climatiseurs installés au niveau mondial, dont la moitié en Chine et aux États-Unis. Et la demande pourrait encore grimper. L’AIE prévoit que 2,4 milliards de climatiseurs supplémentaires devraient être installés dans les années à venir.

Les objectifs pour l’élimination des hydrofluorocarbures

Face à la hausse des émissions de HFC, pas question de rester les bras croisés. Les jugeant extrêmement nocifs pour la planète, 112 parties du Protocole de Montréal ont signé un accord pour l’élimination des hydrofluorocarbures à Kigali au Rwanda, en 2016.

L’amendement de Kigali sépare les États en plusieurs grands groupes afin de donner des objectifs adaptés à chacun :

  1. Le groupe 1, qui inclut les pays membres de l’Union européenne et les USA, devront réduire de 45% l’usage des hydrofluorocarbures (HFC) d’ici 2024 et de 85% d’ici 2036, par rapport au niveau de 2011-2013 ;
  2. Le groupe 2, qui englobe la Chine, le Brésil, l’Argentine, etc. devront réduire leur recours aux HFC de 50% à horizon 2040 et puis de 85% en 2045 ;
  3. Le groupe 3, dont font partie l’Inde et les pays du Golfe qui s’engagent sur 2028 avant de donner lieu à une baisse de 30% en 2042 puis de 85% d’ici 2047.

Espérons que les engagements soient tenus. Comme l’explique Claire Perry, directrice de campagne climat à l’agence britannique d’investigation environnementale (EIA) « Grâce à cet accord, plus de 70 milliards de tonnes d’équivalent CO2 seront évitées ».

En attendant que les États s’y mettent, vous pouvez vous joindre aux objectifs de l’accord mondial pour l’élimination des hydrofluorocarbures. Pour cela, il suffit de faire le choix du ventilateur plutôt que du climatiseur. En plus, cela vous permettra de faire baisser votre facture d’électricité ! Économiser et sauver la planète, qui est partant.e ? 😉

En savoir plus

©2021 Lempreintecarbone.fr Tous droits réservés